"Cela m'a permis de retrouver ma capacité
à vraiment exprimer ce que je voulais
et à être clair avec moi-même"


Personne ayant eu recours à la médiation familiale

Quelques témoignages...


"Le médiateur familial n'est jamais avec l'un contre l'autre" 

"Il y a une vie après le divorce pour les parents qui ont des enfants...

Il y a séparation de la vie conjugale, mais pas de la vie parentale.

La médiation est extrêmement utile pour faire la part des choses…

dégonfler la sphère émotionnelle..."


"Le médiateur familial a une vraie neutralité, qui crée les conditions de sécurité nécessaires.
On ne sent aucune pression du médiateur. Il ouvre à une vraie liberté d'expression, une vraie liberté d'être!"

(Source site A.P.M.F.)

Médiatrice familiale 

« La médiation adopte une approche résolument positive des personnes.

Elle est basée sur la capacité des personnes à sortir par elles-mêmes de leurs problèmes.

Et pour cela à définir leurs propres besoins et à développer leur ‘pouvoir d’agir’ chaque fois que nécessaire ». 

Michèle Savourey, psychologue clinicienne, thérapeute familiale et médiatrice diplômée d'état. 

 Extraits de « Courants de la médiation familiale» - Trajets - Editions Chronique Sociale - Juin 2012.                   

Coût de la médiation familiale

L’entretien d’information est gratuit.

La participation financière, par séance (1h30 à 2h) et par personne, est définie dans une fourchette, en fonction des revenus nets, selon le barème national pour les services conventionnés. 

Une médiation familiale nécessite, en moyenne, deux à cinq séances.

Dans certains cas, la médiation familiale peut bénéficier de

l’aide juridictionnelle.